Imprévisible dernière étape sur le Dauphiné

 

Imprévisible dernière étape sur le Dauphiné

 

Les 153 derniers kilomètres de ce Critérium du Dauphiné, tracés autour de Megève ont été riches en rebondissements. Pierre Rolland, en route pour décrocher une place dans le Top 10, se classe finalement 14e d’un Dauphiné définitivement pas comme les autres.

 

En l’absence de Primoz Roglic, la physionomie de cette dernière étape s’en voit complètement bouleversée. Dès les premiers kilomètres, le peloton mène grand train et explose complètement dans la Côte de Domancy. Les favoris sont à l’avant : Pinot, Pogacar, Bardet, Sivakov ou Kuss entre autres. Pierre Rolland reste dans le peloton mais l’allure ne faiblit pas et certains coureurs parviennent à opérer la jonction avec le groupe de tête.

 

La situation de course s’éclaircit après le Col de Romme (Hors-Catégorie). Pavel Sivakov et Julian Alaphilippe ouvrent la route, suivis par un groupe de 23 coureurs où figure le leader virtuel, Thibaut Pinot. Pierre Rolland navigue plus loin en compagnie de Mikel Landa, troisième du général. Le Basque a également souffert de ce début de course tonitruant et inattendu !

 

 

Alors que la bataille fait rage pour la victoire d’étape à l’avant, Pierre ne baisse pas les armes. Dans l’ultime ascension menant à l’Altiport de Megève, l’Orléanais parvient à reprendre certains coureurs pour terminer 19e de l’étape à 10min de Sepp Kuss (Jumbo-Visma) et conserver une très intéressante 14e place au Classement Général. Si cette cinquième étape aura usé les organismes, il reste une bonne semaine de repos avant les Championnats de France de Grand-Champ et tout juste deux semaines avant de retrouver Pierre Rolland et les Men in Glaz au départ du Tour de France 2020. 

Pierre Rolland : «Je pensais un scénario débridé mais pas à ce point-là. Quand ça part vite, il y a souvent un temps mort mais il n'y en a pas eu. J'ai pas voulu me mettre dans le rouge dans le Col de Romme mais on n'est jamais revenus... Peut-être quelques regrets sur ce petit kilomètre. Un peu de frustration sur ce moment-là. J'étais un peu trop dans la gestion. J'ai la sensation de ne pas m'être livré à 100%.

 

J'aurais dû sortir de ma zone de confort dans le Col de Romme. C'est une certitude. Mais l'essentiel reste que les jambes tournent bien. C'est de bon augure pour la suite. Il faut essayer d'occulter cette dernière étape un peu moins bonne que l'ensemble de la semaine. Le niveau était exceptionnel. Le forfait de Roglic ce matin a libéré sans doute quelques coureurs et j'aurais peut-être dû m'inclure dans ce groupe. Mais c'est ainsi. Maintenant il y a le France dans une semaine et le Tour de France qui arrive rapidement.

L'objectif sera de remporter le titre à Grand-Champ. Sur le Tour, il faudra être présent collectivement le plus rapidement possible. Je souhaite que le club porte haut les couleurs qui sont les nôtres. On a bien travaillé, on est tous dans la bonne direction et c'est l'essentiel.»

 

Didier Rous : «Ç'aurait encore pu mieux se terminer mais Pierre termine 14e du général. Le départ rapide comme aujourd'hui n'est pas vraiment la tasse de thé de Pierre. Qui plus est avec des gros pourcentages. Il y avait une place dans les 10 à aller chercher mais on fait 14e... Ce qui n'est déjà pas mal surtout avec le niveau durant 5 jours ! On a fait un beau Dauphiné.

À deux semaines du Tour, on commence à y voir plus clair sur notre effectif. Je suis rassuré sur notre collectif. Bryan a encore montré qu'il marchait bien en Wallonie. Pierre fait un beau Dauphiné. L'équipe s'est bien battue.»

 

Photos - Franz-Renan Joly / B&B HOTELS - VITAL CONCEPT p/b KTM

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84