Bryan Coquard s’impose d’entrée en Occitanie

 
Bryan Coquard s’impose d’entrée en Occitanie
 

À Cazouls-lès-Béziers, Bryan Coquard a remporté la première étape de la Route d’Occitanie, une épreuve marquant le retour à la compétition du B&B HOTELS - VITAL CONCEPT p/b KTM après l’arrêt de la saison pour cause de pandémie. C’est le 45e succès professionnel de Bryan Coquard, le 12e sous les couleurs Glaz de l’équipe dirigée par Jérôme Pineau.

 

Première course française post-confinement inscrite au calendrier, la Route d’Occitanie marquait la reprise de Bryan Coquard et des Men In Glaz après plus de 140 jours d’arrêt, un soir de mars sur Paris-Nice. Pas passé inaperçu au départ de Saint-Affrique vêtu de son masque Noir et Glaz aux couleurs du club, Bryan Coquard revenait souvent parmi les favoris de cette première étape longue de 187 kilomètres. Malgré deux ascensions en cours d’étape, la victoire était promise à un sprinteur.

 

Fraîchement sortis d’un ultime stage de préparation à Argelès-Gazost, où se trouve le Centre d’Entrainement pyrénéen des Men In Glaz, Bryan Coquard et sa garde rapprochée étaient alignés avec ambition en Occitanie. «J’étais très excité de remettre un dossard mais j’avais aussi quelques interrogations. Durant le confinement et la période qui s’en est suivie, tous les coureurs ont travaillé. Personne n’est resté sur le canapé à ne rien faire. Il y avait donc un peu de stress sur l’état de forme actuel.» analysait le leader de l’équipe morbihannaise avant le départ.

 

Une fois l’échappée matinale de cinq coureurs partie, Maxime Cam se positionne en tête du peloton pour assurer la poursuite avant de voir d’autres équipes de sprinteurs venir lui prêter main forte en vue d’une arrivée massive. Un sprint houleux et tortueux se prépare à Cazouls-lès-Béziers. La toute première bagarre pour la victoire après tant de semaines d’attente. Replacé par l’ancien champion de Belgique Jens Debusschere, Bryan Coquard est dans une position idéale à 300 mètres de la ligne. «Dans ce virage, Sonny Colbrelli et Elia Viviani me doublent par l’intérieur. Colbrelli lance immédiatement et se rassoit à 150 mètres. Je le passe et remonte Viviani au jeter de vélo !» Pour quelques centimètres, Bryan Coquard s’impose et décroche le premier succès de sa saison 2020.

 

«C'est une bonne journée pour moi et pour l'équipe, analyse à chaud le lauréat du jour. On a bien travaillé avec l'équipe pendant cette coupure forcée. Ça fait du bien de commencer ainsi, ça place l’équipe dans une bonne dynamique. Je savais que j’avais de bonnes sensations à l'entraînement mais la course c'est encore différent. Je suis satisfait de gagner aujourd'hui d'autant plus devant Elia Viviani, champion d’Europe. C’est un peu différent de ce que l’on connait d’habitude avec le public. Je contiens un peu ma joie. Avec le club, nous sommes concentrés sur un objectif plus lointain qu’est le Tour de France. La route est encore longue et il y a encore du travail à faire mais aujourd'hui, je montre que j'ai bien travaillé pendant la trêve. La condition est plutôt très bonne. Ce n'est que du bonus.»

 

 

Pour Jimmy Engoulvent, directeur sportif du B&B HOTELS - VITAL CONCEPT p/b KTM en Occitanie et entraîneur du Coq, cette victoire ne peut être que bénéfique au moral du sprinteur glaz et de ses équipiers : «C’était une reprise difficile à gérer avec la chaleur notamment mais toute l’équipe a parfaitement travaillé aujourd’hui. Les coureurs ont su s’adapter aux circonstances de course, notamment après que l’on ait perdu Kevin Reza, victime d’un coup de chaud. Jens Debusschere a parfaitement accompagné Bryan dans le final. Battre des coureurs comme Colbrelli et Viviani à la pédale, ça ne peut qu’être bénéfique. Quand on est capable de sauter Viviani dans les 100 derniers mètres, c’est qu’on est fort. Sur le papier, la deuxième étape peut sourire aux sprinteurs bien qu’elle soit assez vallonée dans le final. Nous sommes ici pour trouver des automatismes en vue du Tour de France. On a travaillé en stage dans l’optique du Tour mais vu le travail réalisé et le sérieux de tout le club, nous sommes tout de suite dans le match. L’objectif reste d’être aussi fort si ce n’est plus dans trois semaines à Nice.»

 

Photo 1 - Route d'Occitanie / Aubin Lipke

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84