Bryan Coquard, bien que diminué, prend la 7e place

 

Bryan Coquard, bien que diminué, prend la 7e place

Après un jour de repos bien mérité, le peloton repartait pour une étape aussi inédite que nerveuse entre l’Île d’Oléron et l’Île de Ré. Si le vent n’était pas des plus puissant, la journée aura été mouvementée : chutes, cassures et frayeurs en pagaille. Tombé, Bryan Coquard est reparti de plus belle pour prendre la septième place.

 

Les suiveurs redoutaient cette étape car tout pouvait s’y passer. Bien que le vent ne souffla pas si fort que ça, la tension était palpable au sein du peloton. Si bien que seuls deux coureurs ont ouvert la route, les Suisses Stefan Küng et Michaël Schär. Un temps seulement car le duo est rapidement avalé lorsque le parcours devenait propice à des mouvements de course.

 

Plus que des bordures, ce sont des vagues qui ont bouleversé la course. De nombreux coureurs sont allés à terre. Maxime Chevalier notamment pour les Men in Glaz. Le benjamin du Tour a réintégré le peloton où les coureurs du B&B HOTELS - VITAL CONCEPT p/b KTM étaient réunis tels un seul homme autour de Bryan Coquard. Un Coq pas verni lors de la traversée de Rochefort. Pris dans une chute, le sprinteur ligérien réalise un roulé-boulé qui le laissera quelques instants au sol. Un changement de vélo plus tard, le Coq est à nouveau sur sa machine.

 

Bryan Coquard à la bagarre malgré la chute

 

Lors du sprint intermédiaire, le leader du club se met en évidence en anticipant la bagarre. Repris par Bennett, Trentin, Sagan et Morkov, Bryan Coquard marque les points de la cinquième place et se rassure sans doute un peu en vue de l’arrivée.

 

À l’approche de l’Île de Ré et du pont qui la relie à La Rochelle, la pression monte. Tous les favoris veulent se protéger en occupant la tête de la course. Le Coq assure sa place tandis que Cyril Barthe et Kévin Reza jouent des coudes. Le vent de face ralentit considérablement l’allure du peloton et le sprint se lance très tardivement. Sam Bennett s’impose d’un fil devant Caleb Ewan. Bryan Coquard, malgré sa chute, prend la 7e place. Sans doute frustré tant la forme du Coq semble au point sur ce Tour de France.

 

Bryan Coquard et Maxime Chevalier, tombé à deux reprises, passent actuellement une radio de contrôle. Demain, l’épreuve reliera Chatelaillon Plage à Poitiers sur 167 kilomètres. Sans difficulté, l’étape devrait nous offrir un nouveau sprint massif et une nouvelle opportunité pour Bryan Coquard ?

 

 

L'instant Glaz

Cyril Barthe : «L'étape était toute plate, on aurait pu croire que ce serait facile mais il y avait quand même un peu de vent. Tout le monde était tendu, il y a eu pas mal de chutes dont celle de Bryan qui a perturbé un peu nos plans. On a réussi à se réorganiser et il a pu participer au sprint en prenant une nouvelle place dans le Top 10. Ça montre sa bonne forme.

On cherche cette fameuse victoire. On passe à côté aujourd'hui mais on a réussi à se remettre en place après la chute. Maintenant on va essayer d'aller la chercher cette gagne ! Bryan est un gagneur, il ne va pas baisser les bras comme ça malgré les éléments contraires. Il va continuer à se battre jusqu'à atteindre son objectif.»

Didier Rous : «Cette étape aura été nerveuse... C'est le moins que l'on puisse dire mais ça n'a finalement pas fait de différence dans le peloton. Ces journées font partie du Tour de France. On s'est fait de grosses frayeurs pendant le course. Pour Maxime Chevalier et Bryan Coquard. Quand je voyais la tête du Coq derrière la voiture, je n'étais pas forcément rassuré. On va faire des radios pour voir ce qu'ils ont. Bryan est un dur au mal, comme une grande partie du peloton. Ce sont les cyclistes en général.»

 

 

Photo 1 - Agence Zoom

Nos partenaires

Vous êtes dirigeant d’entreprise et souhaitez basculer du côté glaz de la Force ? Contactez-nous sans plus attendre : tdesmasures@pce.bike / 06.32.45.28.84